Prevost fête ses 100 ans

Prevost fête ses 100 ans

Prevost fête ses 100 ans 1000 662 Fernandez relations publiques

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Pour diffusion immédiate

 

PREVOST FÊTE SES 100 ANS

Nashville, TN (15 janvier 2024) – Pour Prevost, l’année 2024 marque le 100e anniversaire de la fondation de l’entreprise et du premier autocar à carrosserie de bois créé par Eugène Prévost. Depuis ses débuts et encore aujourd’hui, l’innovation est au cœur de la réussite de Prevost.

« Eugène a établi une culture d’amélioration continue, une fierté du savoir-faire et une orientation résolument axée sur la qualité, la performance et la sécurité », affirme François Tremblay, président de Prevost. Les principes qu’il a instaurés en 1924 sont ceux que nous continuons à suivre au 21e siècle.

 

Activités du centenaire

Prevost sera en mode festivités tout au long de la prochaine année et présentera une série d’événements spéciaux pour souligner ses 100 ans.

L’un des volets les plus passionnants est la reconstitution de l’autocar de bois Prevost de 1924. Trois générations de la famille d’Eugène (ses enfants, petits-enfants, leurs conjoints et conjointes, ainsi que ses arrière-petits-enfants) ont consacré des milliers d’heures à la recherche, la modélisation, la fabrication et l’équipement de cette reproduction.

La famille a retracé un châssis REO de l’époque à Tampa Bay, en Floride, et l’a rapatrié à Sainte-Claire. Par la suite, c’est avec grand soin qu’ils ont fabriqué à la main un autocar en tous points conforme à l’original, des roues de chêne au vernis de l’habitacle et au recouvrement des sièges. Les mécanismes des fenêtres, des portes et des marches ont fait l’objet de longs questionnements.

Et pour conclure, on a choisi son nom. L’autocar de 1924 porte donc le nom de Clarisse, en honneur de l’épouse d’Eugène, qui l’a soutenu dans tous ses projets, allant même jusqu’à s’occuper du recouvrement des sièges. De janvier à mai, Clarisse visitera sept Centres de services Prevost au Canada et aux États-Unis.

« L’année 2024 passera à l’histoire pour Prevost, mais plus important encore, ce sera le tremplin qui nous permettra de continuer à offrir l’expérience absolue pour 100 ans encore », insiste M. Tremblay.

Deux semaines de célébrations marqueront le point culminant du 100e anniversaire en septembre. Prevost proposera un rassemblement de sept jours à Québec à l’intention des propriétaires de ses luxueuses maisons motorisées. Par la suite, les activités se déplaceront à Sainte-Claire, où se situent les installations manufacturières de Prevost. Une foule d’activités attendra les employés de l’entreprise, les membres de leur famille, les clients et les fournisseurs, dont des visites d’usine, la présence de Clarisse, de la nourriture et des divertissements.

 

Les débuts

Eugène, un entrepreneur intrépide de Sainte-Claire, dans la région de Québec, se spécialisait dans la fabrication de bancs d’église et d’ameublement scolaire. À 21 ans, en pleine crise mondiale, il développe un système de turbines hydrauliques et de batteries afin de produire l’électricité dont il a besoin pour faire fonctionner son atelier. Son entreprise tire avantage de l’électricité, bien sûr, mais Eugène s’assure aussi de l’évolution de la collectivité. Cinq ans avant l’arrivée prévue de l’électricité au village, il collabore avec les élus de Sainte-Claire pour alimenter 23 maisonnées.

Les premiers pas d’Eugène dans le domaine des véhicules motorisés mettent à profit ses talents de menuiserie. On lui demande de fabriquer une carrosserie d’autocar en bois et de la monter sur un châssis de camion REO. Cette première commande en entraînera plusieurs autres. L’entreprise grandit et en 1937, Prevost bâtit une usine de fabrication d’autocars à Sainte-Claire. Un innovateur de tous les instants, Eugène lance la première carrosserie 100 % métal sur une structure entièrement métallique huit ans plus tard. En 1957, l’industriel Paul Normand se porte acquéreur de l’entreprise et la dirige pendant une décennie marquée par de nouveaux produits et une croissance importante. Un siècle plus tard, on connaît la suite.

 

Prevost, aujourd’hui et demain

Encore aujourd’hui, Prevost poursuit la tradition novatrice d’Eugène. Grâce à son ingénierie de pointe, Prevost crée les meilleurs véhicules de leur catégorie et se positionne comme chef de file incontesté des marchés de l’autocar et de véhicule de type Entertainer.

L’an dernier, Prevost a dévoilé la nouvelle mouture plus écoénergétique de son H3-45, qui rehausse l’expérience de conduite et le confort absolu des passagers. Le H3-45 a rapidement conquis les clients et les chauffeurs depuis son lancement.

Pour Prevost, l’avenir passe par l’électrification et plus. Les équipes de recherche et de développement de l’entreprise comptent présenter un nouvel autocar 100 % électrique doté d’une autonomie de 400 km d’ici 2026. De plus, Prevost, qui fait partie du Groupe Volvo, vise à atteindre la carboneutralité d’ici 2040.

« Nos objectifs de décarbonation sont ambitieux et nous travaillons à réduire nos émissions de gaz à effet de serre dans l’ensemble de notre processus manufacturier, ainsi que dans nos produits finaux », ajoute M. Tremblay.