La start-up Niosense en mission pour rendre les villes intelligentes et réduire les GES

La start-up Niosense en mission pour rendre les villes intelligentes et réduire les GES

La start-up Niosense en mission pour rendre les villes intelligentes et réduire les GES 440 247 fernandezrp

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate

 

LA START-UP NIOSENSE EN MISSION POUR RENDRE LES VILLES INTELLIGENTES ET RÉDUIRE LES GES  

Avec sa technologie ouverte de suivi par GPS, niosense connecte les feux de circulation pour rendre le trafic plus fluide et réduire les émissions de GES.

Montréal (Québec), le 31 mai 2021 – La start-up québécoise niosense annonce le déploiement de sa solution de gestion intelligente des feux de circulation dans la Ville de Trois-Rivières. Cette vitrine permettra à la jeune pousse technologique de démontrer l’efficacité de son produit qui promet de générer des économies d’essence pour les transporteurs, de diminuer les émissions de gaz à effet de serre et de mieux gérer le trafic lourd en zone urbaine pour en minimiser les nuisances.

« La réduction des GES est un enjeu mondial. Nous sommes ravis que la Ville de Trois-Rivières ait adopté notre technologie. Nous aurons rapidement des données pour faire ressortir les bénéfices de cette approche pour toutes les municipalités au Québec et, souhaitons-le, les communautés de partout dans le monde », explique Patrick Lauzière, président et chef de la direction de niosense.

JUSQU’À HUIT KILOS DE GES À TOUS LES ARRÊTS
En utilisant le système de suivi par GPS proposé par l’entreprise, les municipalités s’assurent d’optimiser la gestion du trafic sur leur territoire en rendant la circulation des camions plus fluide et sécuritaire aux feux de circulation. Sachant que chaque arrêt-départ d’un poids lourd peut produire jusqu’à huit (8) kilos de GES, l’utilisation de la technologie de niosense vient soutenir les municipalités de façon concrète à l’atteinte de leurs cibles de réduction d’émission de GES.

Précisons que 42 % des GES émis au Québec proviennent de l’industrie des transports. Pour parvenir à réduire ce taux, tout en favorisant une économie de consommation d’essence et de temps pour les gestionnaires de flottes de camions lourds, niosense mise sur sa solution novatrice et originale.

« L’important est de respecter le fait que la mobilité appartient à tous. Nous pensons que seuls les modèles économiques qui laisseront aux villes la propriété des données et l’entière autonomie sur la gestion de leurs infrastructures auront l’aval du public et, à terme, pourront aspirer au succès », soutient M. Lauzière.

TECHNOLOGIE OUVERTE
Développée à partir d’une technologie ouverte et sécuritaire, la solution proposée par niosense a l’avantage de s’intégrer simplement aux infrastructures informatiques déjà existantes. Elle permet également aux gestionnaires de réseaux informatiques municipaux d’y ajouter des fonctions complémentaires et de moduler les services et la gestion selon les besoins ponctuels ou les demandes afférentes à la circulation.
Cette solution, contrairement à celles proposées habituellement, n’exige aucune nouvelle dépense pour les villes et leurs citoyens, puisqu’elle est connectée via les structures municipales déjà existantes.

« Nous croyons fermement qu’il est grand temps que les gens et les systèmes se parlent. Et nous avons une solution pour faire le lien entre les partenaires afin que ces données interviennent à la bonne place, au bon moment. Que ce soit pour la qualité de l’air et la qualité de vie des citoyens, les économies pour les entreprises, ou encore la fluidité du réseau routier, tout le monde sera gagnant ! », assure Patrick Lauzière.

D’ailleurs, niosense est au nombre des projets sélectionnés pour la vitrine technologique en transport terrestre et en mobilité durable 2020-2021 du ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI). L’octroi d’une subvention de 350 000 $ a été confirmé hier après-midi lors de l’annonce officielle du MEI, en présence de Propulsion Québec ainsi qu’IVÉO, un précieux partenaire ayant offert son expertise dans le cadre de ce financement.

L’entreprise s’est aussi distinguée auprès du Centre d’excellence en efficacité énergétique (C3E) qui soutient niosense dans sa mission et l’accompagne dans sa croissance en services par le biais d’un second financement de 350 000 $. D’autres annonces de financement et de partenariats seront dévoilées prochainement.

 

À PROPOS DE NIOSENSE

Fondée en 2020 par deux ingénieurs (Patrick Lauzière et David Préville) niosense propose une solution technologique intelligente déployée aux feux de circulation. Sa mission est de démocratiser l’utilisation des nouvelles technologies pour améliorer la mobilité. Pour y arriver, niosense mise sur une approche en partenariat avec les villes pour réduire les GES de façon globale et en optimisant les déplacements des véhicules les plus énergivores.

– 30 –

SOURCE :
niosense | niosense.com | Facebook | LinkedIn |

CONTACT MÉDIA
Mathieu Gaudreault | mathieu@fernandezcom.ca
C. 514 726-7678